PlanVue : Un programme unique en France qui répond à un enjeu de santé publique

En France, 1 enfant sur 5 présente une anomalie visuelle[1].  Or, 80 % des apprentissages passent par les yeux[2], et une mauvaise vision peut donc être un frein dans la scolarité d’un élève.

Afin de prévenir les troubles de la vue évitables et le décrochage scolaire qu’ils peuvent entraîner, l’association Helen Keller Europe a conçu et développé, en collaboration avec des partenaires locaux, PlanVue, un programme à l’école au service de la vue des élèves.

[1] Source : Vision For Life Essilor

[2] Source : AsnaV (Association Nationale pour l’Amélioration de la Vue).

 

LES RAISONS DE NOTRE ACTION

 

Il existe aujourd’hui de nombreux obstacles d’accès aux soins visuels pour les enfants : délais d’attente très longs auprès des ophtalmologistes, coût excessif des lunettes, complexité du parcours de soins et manque d’effectifs au sein de la Médecine Scolaire, qui peine à effectuer les dépistages visuels, notamment dans les Réseau d’Éducation Prioritaire.

En effet, la médecine scolaire connaît des difficultés endémiques liées à ce manque de personnel et à des conditions de travail dégradées. Entre 2013 et 2018, le taux de réalisation de la visite médicale par les médecins scolaires a chuté de 26% à 18% (moins d’un enfant sur 5), avec de fortes disparités territoriales[1].

Ce constat est d’autant plus alarmant que la santé visuelle des enfants et adolescents tend à s’aggraver. Cela est dû à une utilisation abusive des écrans et du manque de sorties à l’extérieur ; la lumière naturelle freine en effet la myopie.

Cependant, l’école est un lieu majeur de prévention et de promotion de santé (les enfants et les adolescents y passent 40% de le leur temps). Elle est donc propice à des actions de santé publique menées par la médecine scolaire et les associations en faveur de la réussite scolaire et de la réduction des inégalités en matière de santé.

Le programme vise donc à surmonter les obstacles d’accès aux soins oculaires pour les enfants et adolescents scolarisés dans des réseaux d’éducation prioritaire situés dans des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville. Afin d’assurer la pérennité du programme, nous travaillons étroitement avec la médecine scolaire et les institutions du territoire, ainsi qu’avec des associations locales et des entreprises de Nanterre et alentours.

[1] Source : Rapport de la Cour des Comptes, Les médecins et les personnels de santé scolaire, Avril 2020

 

NOS MODES D’INTERVENTION

 

PlanVue propose en milieu scolaire une sensibilisation des élèves, de leurs familles et des équipes éducatives des écoles à l’importance de la vue, et un dépistage des troubles visuels des élèves ; suivi si besoin d’un accompagnement vers un examen médical, de la prescription d’un traitement et d’un équipement en lunettes, sans aucun reste à charge pour les familles.

Il s’agit d’une première en France : si des programmes de dépistage existent, ils ne prévoient pas de sensibilisation ni d’accompagnement, alors que ces étapes sont essentielles pour que le suivi médical soit maintenu, et que le traitement s’inscrive dans la durée.

PlanVue comporte également un volet retour sur expérience, qui permet d’analyser les données issues du programme et les retours des participants afin de mieux identifier les besoins locaux, de mesurer l’impact de nos actions et d’identifier des points d’amélioration.

LES RESULTATS DE PLANVUE

 

Au cours de ses trois premières années d’existence, PlanVue s’est déployé dans 13 établissements REP et REP + de Nanterre[1]. En 2022, 7 établissements supplémentaires d’un autre réseau d’éducation prioritaire Nanterrien[2] sont devenus bénéficiaires du programme. Les équipes de PlanVue travaillent actuellement à son déploiement dans de nouveaux territoires d’Île-de-France.

Malgré une forte perturbation de l’activité et de l’accès aux écoles du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19, nos équipes ont su s’adapter et mettre en place des outils digitaux afin de pouvoir poursuivre nos actions, qui ont continué de croître.

Sur trois ans, le programme a révélé une prévalence des troubles visuels non détectés de 37 % chez des élèves âgés de 5 à 16 ans.

[1] Les écoles maternelles, élémentaires et primaires Maxime Gorki, Pablo Neruda, Elsa Triolet, Pablo Picasso, Jacques Decour, Robespierre, ainsi que les collèges Paul Éluard et Évariste Galois.

[2] Les écoles maternelles, élémentaires et primaires Anatole France, Jean de la Fontaine, Général de Joinville, et Les Pâquerettes.

Année 2021-2022 en cours. 

 

NOS PARTENAIRES OPERATIONNELS

La mise en place de PlanVue est possible grâce à l’engagement de nos partenaires opérationnels : Authenti-cité, C.A.D.E.T., Crée ton avenir !!!, DSDEN 92 (9ème circonscription), GrandVision France et son enseigne Générale d’Optique, Groupe Point Vision, Hôpital Necker – Enfants malades, AP-HP, (IM)PROVE, Les Mamans des Pablo, la mairie de Nanterre et le Centre social et culturel P’arc en ciel.

 


ILS SOUTIENNENT PLANVUE !

Nous remercions Altarea, BNP Paribas Real Estate, Carl Zeiss Vision Care France, CPAM des Hauts-de-Seine, Essilor – Vision for Life, Fondation Ardian, Fondation Roc Eclerc, Fonds de dotation Athena Family pour l’Education, Frey, GrandVision France, Groupe Point Vision, Investissement Immobilier Conseil et Stratégie, Klesia, Laboratoires Théa, L’OCCITANE et sa fondation, la Ville de Nanterre, Vinci Construction France, Wendel, le Ministère de la Ville et du Logement et, la Préfecture des Hauts de Seine et le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine ainsi que de nombreux donateurs particuliers.

 

Vous souhaitez soutenir PlanVue ? Cliquez ici !  Merci de votre soutien !